Etude de cas LSF Interactive

Cas Clients

Etude de cas clients

Notre expertise au service de nos clients

LSF Interactive

Créée en 2004, LSFinteractive est une division du groupe LSF Network fondé en 1999 dans la Silicon Valley et présent en Europe et aux Etats-Unis. Agence intégrée de marketing on-line, LSFinteractive est spécialisée dans la conquête et la fidélisation de visiteurs, membres, prospects ou acheteurs pour le compte de ses clients. Depuis 2008, LSFinteractive fait appel aux services d’Ikoula.

Vincent Riffier, Director Engineering Europe

Nous fait partager son retour d’expérience avec Ikoula.

Lorsque vous avez pris vos fonctions en France, LSF avait déjà choisi Ikoula comme hébergeur. Quel était le contexte ?
Lorsque je suis rentré en France en septembre 2008 après sept ans aux États-Unis au sein de Lucky Surf, la société mère, LSF avait déjà choisi Ikoula en tant qu'hébergeur. Durant cette période, nous nous développions énormément et avions besoin d’une grande réactivité.

Nous avions mis en place une solution sur les services d’Amazon (EC2, AWS…) mais nous avions besoin d’être maîtres de notre plateforme et créer nos serveurs à la demande. Nous étions sur des domaines très pointus et voulions être autonomes. Nous avons pu faire évoluer notre plateforme et, en ce sens, Ikoula a su répondre à nos attentes.
Au moment du renouvellement, comment avez-vous abordé la consultation ?
Pour cette consultation j’avais deux priorités. La première était d’avoir notre infrastructure dans un Cloud. La seconde visait à optimiser les coûts. J’ai donc lancé un appel d’offre. Rapidement, nous avons mis de côté la solution Amazon, car nous ne voulions pas investir en personnel de maintenance.

J’ai consulté trois prestataires de solutions d’hébergement dont Ikoula. Matthieu Deroze, le commercial qui nous était dédié, a réussi à me convaincre en instaurant une relation client de grande qualité. Il a mis la priorité sur nos besoins immédiats et sur nos enjeux à venir afin de nous proposer la solution la plus adaptée.
Votre besoin était double. D’une part, vous avez choisi très tôt de virtualiser l’infrastructure pour des raisons de flexibilité, d’ajustement des coûts. Mais vous vouliez également, d’autre part, avoir la main car vous êtes des créatifs et que vos projets avancent vite. C’était bien là votre demande ?
Oui, c’était en quelque sorte le cahier des charges, nous avions absolument besoin d’avoir la main pour pouvoir intervenir nous-mêmes rapidement comme par exemple installer de nouveaux logiciels.
Vous cherchiez donc indépendance et stabilité.
Oui, avoir l’assurance en amont que les « commodities » soient toujours présentes.
Une fois le choix porté sur Ikoula, quelles ont été les étapes de déploiement ?
Le déploiement a été assez rapide car nous avions déjà une base existante. Notre plateforme était déjà chez Ikoula. Il fallait migrer l’existant vers une nouvelle plateforme. Il s’agissait des serveurs de bases de données qui étaient importants, nos serveurs frontaux et un serveur « backend ».

Nous nous sommes déplacés à Reims pour voir le data center dernière génération d’Ikoula et avons pu mettre des visages sur les équipes. Ce contact humain a été très positif et a renforcé l’esprit d’équipe. Puis nous avons fixé une période de quatre mois avant la bascule de notre base de données. A la date prévue nous avons coupé l’accès à cette base de données et réalisé une copie qui a permis l’installation sur les nouveaux serveurs. Dans un deuxième temps, nous avons procédé à la migration des serveurs frontaux.

L’interruption du serveur de base de données s’est déroulée dans la nuit. Nous avions mis en place un système sur les serveurs frontaux qui limitait les accès à la base de données et permettait de minimiser l’interruption. Elle a duré moins de vingt minutes ce qui est absolument remarquable.
Comment a été vécue cette période de migration ?
Chez LSF, nous l’avons très bien vécu. Le point sensible a été la bascule de la base de données. A partir du moment où nous avions trouvé ce « work around » pour avoir un minimum d’interruption au niveau de la base de données tout en continuant à avoir un cache qui fonctionnait sur les frontaux, cela se voulait assez rassurant.

Evidemment, durant une interruption nous ressentions toujours un peu d’appréhension. Je me souviens avoir été en ligne avec Ikoula au milieu de la nuit en demandant où on en était à 40% puis à 60, et 80 %. …jusqu’au redémarrage ! (rires…) Le fait aussi qu’il n’y avait, en aucun cas, de risque de pertes de données, c’était plutôt confortable. Dans l’ensemble nous avions, LSF et Ikoula, bien anticipé et préparé les choses.
Quels bénéfices tirez-vous de votre choix ? Quel est le retour sur investissement ?
Nous avons diminué d’un tiers notre facture d’hébergement. Tous les trois ans, nous gagnons un an d’hébergement. La flexibilité de notre configuration chez Ikoula permet de pouvoir, si l’on en avait besoin, mettre en place assez facilement un serveur supplémentaire. Ce sont les deux bénéfices majeurs du choix que nous avons fait.
En termes de sécurité, votre partenariat avec Ikoula vous satisfait-il ?
C’est toujours rassurant de pouvoir se déplacer et voir les serveurs comme nous avons pu le faire à Reims : voir les onduleurs, les batteries, les groupes électrogènes, savoir que le data center est sur une ligne qui va au centre névralgique de la ville. Cet environnement physique est très sécurisant.
Avez-vous constaté un écart entre votre cahier des charges initial et les prestations actuelles ?
Nous avons été très clairs dans nos demandes. Pour tout ce qui est critique nous voulions une garantie maximum : avoir une infogérance totale sur le serveur de bases de données, une redondance complète, un accès sur ce serveur- avec une entente mutuelle, Ikoula sait que nous sommes très sérieux à ce niveau-là - et une plus grande liberté sur nos serveurs frontaux où nous avons la main. Le support technique d’Ikoula très réactif nous permet d’œuvrer sereinement. Tout cela est parfaitement en place.

En trois ans nos besoins ont un peu évolué. Nous avions énormément de frontaux et moins de « back end », maintenant nous nous rendons compte que nous avons plus de besoins de traitement en bases de données qu’il y a trois ans. Cela fera changer notre prochaine infrastructure de bases de données.
Quels axes d’amélioration dans votre relation avec Ikoula voyez-vous ?
Nos échanges avec Ikoula sont excellents. J’aimerais peut-être anticiper et impliquer Ikoula en amont sur nos besoins pour qu’ils puissent être force de proposition. Nous aimerions aussi pouvoir faire des tests avec une grande puissance de calcul pour nos nouveaux prospects. Par exemple, nous faisons de la co-registration et cela fait grossir énormément les bases de données.

Cela fait plus de trois ans que nous sommes partenaires, nous sommes très satisfaits. Quand je rentre le soir ou pars en week-end, je ne suis pas inquiet de savoir si mon serveur va fonctionner ou pas. C’est un grand confort.

Vous avez des questions ? Besoin d'informations ?

Contactez notre service commercial
Succès Clients
  • “Ikoula a su nous guider dans la mise en place de notre Cloud privé sous CloudStack. Chaque difficulté rencontrée a été rapidement traitée par le support, que nous félicitons pour leur expertise !” – Guillaume Dievart, Développeur PHP, BoostMyShop Voir le cas client
  • “C’est pourquoi la performance des équipements, le conseil, le niveau de service et la réactivité proposés par Ikoula nous conviennent parfaitement.” – Michel Marcombe, Directeur commercial, Micrologiciel Voir le cas client | Voir la video
  • “La confiance est, en fait, le maître mot. C’est pour cela que nous travaillons avec Ikoula et que nous les recommandons systématiquement.” – NIcolas Mathon, Associé fondateur, TMSW Voir le cas client | Voir la video
  • “Chez Ikoula, ils savent s’adapter à nos besoins et nos attentes. Le système de « ticket » est bien fait et les rapports humains se passent très bien. Nous avons aussi une réelle admiration pour le support technique.” – Frédéric Mahé, co-fondateur et dirigeant de Yakaz Voir le cas client | Voir la video
  • “Le support technique est très réactif, y compris le soir et les week-end ce qui est particulièrement rare en France. Cette réactivité est un élément capital pour nos sites qui doivent être opérationnels 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.” – Serge Jovanovic, General Manager d’Indexel. Voir le cas client | Voir la video
Partenaire